Actualités

Un couple accueille une réfugiée ukrainienne : 10 jours plus tard, le mari quitte sa femme pour elle

L’histoire de ce couple de Britanniques est peu commune : après avoir accueilli une réfugiée ukrainienne de 22 ans, le mari aurait quitté femme et enfants pour vivre avec la jeune femme.

L’histoire rapportée par The Sun et relayée parMsn.comet Publica de quoi surprendre. La guerre en Ukraine déclenchée par Vladimir Poutine il y a quatre mois a fait fuir une partie de la population ukrainienne. Sofia, une Ukrainienne de 22 ans réfugiée en Grande-Bretagne, a bouleversé la vie du couple qui l’a accueillie.

Une famille brisée par cette union

Tony et Lorna, un couple de Britanniques, avait décidé d’accueillir une réfugiée ukrainienne. Touchés par la guerre engendrée par Poutine, les deux Anglais ont voulu venir en aide, à leur façon, à la population ukrainienne en souffrance. Cet accueil généreux ne s’est pourtant pas décidé sans aucun doute ou appréhension. En effet, Lorna déclarait au Sun qu’elle : « nourrissait quelques craintes à l’idée d’accueillir des réfugiés, mais qu’elle estimait que c’était la bonne chose à faire après avoir vu la situation ‘terrifiante’ en Ukraine au journal télévisé ».

Le couple et ses deux enfants ont ainsi vu leur vie de famille bouleversée par l’arrivée de Sofia, ukrainienne de 22 ans, au sein de leur domicile. En effet, arrivée début mai chez eux, Sofia est finalement partie du foyer avec le mari Tony, tombé fou amoureux d’elle.

Lorna accuse la jeune femme d’inconscience

Bouleversée et en colère, la femme de Tony, Lorna, a accusé la jeune fille de ne pas réaliser les conséquences de ses actes. Sa famille brisée, elle se trouve désormais seule à élever ses deux enfants après un acte de charité :

« Tout ce que j’ai construit dans ma vie a été détruit en l’espace de deux semaines. Sofia ne s’est pas souciée des dégâts qu’elle a causés ». Quant à Sofia, elle se défend d’avoir prévu quoique ce soit 

« Être avec Tony ne m’a jamais traversé l’esprit. J’aimais la famille. J’ai passé beaucoup de temps avec Lorna et j’ai essayé de l’aider. (…) Elle a créé cette situation en suggérant constamment que quelque chose se passait alors que ce n’était pas le cas. C’est donc sa faute », déclarait-elle alors au Sun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.