Home / Buzz / La souffrance silencieuse des personnes âgées « abandonnées » dans les maisons de retraite

La souffrance silencieuse des personnes âgées « abandonnées » dans les maisons de retraite

Aussi absurde que cela puisse paraître de nos jours, l’abandon des personnes âgées qui ont fondé une famille est plus fréquent qu’on ne le pense. Qu’ils soient laissés à leur domicile sans que personne ne leur rende visite ou qu’ils soient « accompagnés » dans une maison de retraite, nos parents et grands-parents âgés souffrent de plus en plus silencieusement du sentiment d’abandon total.

Pourquoi les enfants, petits-enfants et membres de la famille en général ont-ils tendance à abandonner de plus en plus progressivement leurs parents ou grands-parents plus âgés ? Que se passe-t-il avec le temps et avec les années qui s’accumulent ? Quelles sont les causes de ce phénomène ? La réalité est peut-être plus simple qu’il n’y paraît : avec le temps, les enfants grandissent, de nouvelles unités familiales se créent et des responsabilités et des devoirs nouveaux et croissants apparaissent. Il va sans dire que le temps libre devient de plus en plus rare, le temps s’écoule beaucoup plus vite, s’écoulant presque sans qu’on s’en rende compte.

Mais le temps passe aussi pour nos parents, qui deviennent de plus en plus vieux, avec de plus en plus de problèmes, avec de plus en plus de douleurs. Un fardeau que souvent les enfants ayant une famille et une carrière n’ont pas le courage d’assumer et d’alléger pour ceux qui leur ont donné naissance, commettant ainsi une grave erreur.

Ils commettent une erreur car l’abandon d’un parent âgé est une cause de grande souffrance (et souvent très silencieuse) de la part du père ou de la mère ; qu’ils restent à la maison sans recevoir la visite de leurs enfants ou petits-enfants ou qu’ils soient transférés dans une maison de retraite parce qu’ils ne peuvent pas être soignés par leurs proches, l’abandon est le même, bien qu’il puisse prendre différentes formes.

Pour atténuer cette distance forcée, des coups de téléphone fréquents, une visite surprise, un voyage ensemble, un déjeuner ou un dîner à partager tout au long de l’année, et pas seulement pendant les vacances, peuvent suffire. Si vous avez encore un grand-père ou un parent âgé en vie, rendez-lui visite plus souvent, vous n’avez aucune idée de la souffrance qu’il ressent lorsqu’il est abandonné par ses proches. Caressez-le, embrassez-le, échangez quelques mots avec eux : vous ne le regretterez pas !

Check Also

Blague du jour : Un médecin a décidé de vacciner un Anglais, un Allemand, un Américain et un Français

Chaque jour, ont vous régale avec sa blague drôle  ! Prenez une bonne dose de bonne humeur matinale et ne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *