MKS

Une femme peut-elle faire l’amour lorsqu’elle a ses règles ?

Chaque mois, l’endomètre se rompt et provoque les règles. A ce moment, l’excitation peut être à son comble et donner envie de faire l’amour. Seulement, beaucoup se demandent s’il n’est pas risqué d’avoir un rapport intimes lorsque la femme est à ce moment de son cycle.

Revues par le docteur Justin Laube, ces explications données par nos confrères d’Everyday Health éclairent sur les dangers liés aux rapports intimes lors des périodes menstruelles. Les femmes ayant leurs règles et leurs partenaires courent-ils tous les deux un danger pendant cette phase du cycle ? Réponse d’expert. 

Pourquoi faire l’amour pendant les règles est si tentant pour les femmes ?

Contrairement aux idées-reçues, le début des règles ne signe pas la fin de l’intimes pour le couple. Au contraire, pour les femmes, ce moment peut rendre les relations intimes plus agréables qu’à n’importe quelle phase du cycle. La raison ? Le besoin de lubrification décroît lors de cet écoulement sanguin et le intimes diminue les symptômes désagréables liés à ces saignements tels que les crampes ou ce qu’on appelle communément les douleurs menstruelles. Cette étude prouve que les maux de tête ou la migraine diminuent lorsque l’on fait l’amour pendant ses menstruations. La couleur de ces dernières indique l’état de santé.

Un risque de contracter une infection transmissible (IST)

Carrie Coleman, gynécologue-obstétricienne explique qu’il est indispensable lors des rapports pendant les règles d’avoir une bonne contraception et de prévenir les infections transmissibles (IST) tout au long du cycle menstruel. Les Centers for Disease Control and Prevention préviennent qu’il est indispensable de se protéger même pendant les règles car on est susceptible de contracter ou de transmettre une IST ou le VIH par exemple. Et pour cause, ce virus est potentiellement présent dans le sang. Lauren Streicher, professeur clinique d’obstétrique et de gynécologie explique que tous les liquides corporels peuvent transmettre une IST ou le VIH. « Le col de l’utérus s’ouvre légèrement pendant les règles, ce qui peut permettre aux virus de passer » alerte-t-elle en recommandant d’utiliser une protection. Un préservatif féminin en fait partie.

Faire l’amour pendant les règles expose à des infections vaginales et urinaires

Développer une infection transmissible ou le VIH n’est pas le seul risque auquel on s’expose en faisant l’amour pendant les règles. Cela est particulièrement vrai lorsque vous changez de partenaire sans avoir fait de test de dépistage au préalable. Faire un test est indispensable pour savoir si l’on a contracté une infection transmissible ou vaginale. Les femmes sont plus sujettes pendant les règles à contracter certaines infections vaginales. Et pour cause, le pH sanguin est plus élevé pendant cette phase du cycle, ce qui accélère la prolifération de ces dernières. Les manifestations d’une infection vaginale à levures sont plus susceptibles de surgir une semaine avant les règles. L’infection urinaire est également un risque auquel nous pouvons être exposés lors des rapports à la fin du cycle menstruel. « Certaines femmes peuvent être plus sujettes aux infections des voies urinaires après un rapport intimes » indique la gynécologue-obstétricienne. Elle ajoute que cela s’explique par le fait que les bactéries peuvent accéder facilement à la vessie. « Cela peut arriver à tout moment pendant le cycle menstruel » nuance l’experte. Si faire l’amour est possible pendant les règles, il existe des choses à ne pas faire pendant ces quelques jours.

Oui, une grossesse est possible si on a un rapport intimes pendant les règles

Si l’on peut penser que les règles sont un moment dénué de fertilité où l’on ne peut pas tomber enceinte, il en est tout autre. Cela est le cas lorsque le cycle menstruel est court et dure de 21 à 24 jours. Après une éjaculation, les spermatozoïdes peuvent survivre dans le vagin jusqu’à cinq jours. C’est pour cette raison qu’une grossesse est possible pendant cette phase du cycle menstruel et qu’il est important de respecter la prise de la pilule si tel est le cas. D’autres méthodes telles que le stérilet (un dispositif intra-utérin) l’implant ou le diaphragme peuvent empêcher la fécondation. La ligature des trompes est également une technique de contraception définitive pour éviter une grossesse potentielle. La contraception naturelle telle que l’interruption du coït avant l’éjaculation n’est pas toujours efficace. La pilule du lendemain est également un contraceptif d’urgence si l’on a oublié de prendre la pilule.

Comment faire l’amour pendant les règles ?

Citées par Passeport Santé, les recommandations pour faire l’amour pendant l’acte intimes sont d’abord de ne pas en faire un tabou et de prévenir son partenaire. Demander son consentement est important pour que l’acte intimes soit agréable pour la femme et l’homme. Un partenaire peut être gêné par cet acte et préférer l’abstinence lors des règles.  Des gestes tels que placer des serviettes sur les draps lors des règles abondantes peut être plus agréable après la fin du rapport intimes. Enfin, ceux qui préfèrent éviter la pénétration à ce moment du cycle féminin peuvent se contenter de caresses. Toucher le clitoris permet à la femme d’avoir un orgasme. Le plaisir de l’homme peut être assouvi grâce à une fellation.

Comment se protéger pendant un rapport intimes ?

Qu’il s’agisse du moment des règles ou non, il est indispensable pour sa santé de se protéger lors d’un rapport intimes pour éviter une grossesse non désirée où se prémunir contre les IST. Il est important de se faire dépister régulièrement et ce surtout lorsque l’on change de partenaire. Des tests peuvent être réalisés gratuitement et de manière anonyme. Ils peuvent suivre une prescription médicale.  Deux contraceptifs tels que le préservatif masculin ou féminin sont importants pour se protéger. L’utilisation de lubrifiant est également une façon d’éviter les lésions dans les parois vaginales ou anales. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.