Bien-être

Dormir moins de 7 heures par nuit a de graves répercussions sur notre corps

Dormir peu ou mal nuit à notre corps et pas seulement du point de vue de l’humeur ou de la consommation d’énergie, il existe bien d’autres problèmes que le manque de sommeil peut apporter.

Un homme adulte, en moyenne, devrait dormir entre 7 et 9 heures par nuit.

Malheureusement la plupart d’entre nous dort moins ou ne considère pas important de se reposer tout ce temps. En fait, le sommeil joue un rôle fondamental dans le bon fonctionnement de notre corps et un manque de sommeil entraîne de graves conséquences. 

 Un mauvais sommeil peut entraîner une prise de poids : le sommeil agit sur plusieurs fonctions de notre organisme, dont l’une est liée aux molécules qui régulent la sensation de faim. En dormant moins, on a faim plus souvent, surtout de sucres et de graisses que le corps réclame.

Dormir peu ou pas du tout peut causer des problèmes de peau : passer des nuits blanches ou dormir quelques heures ne causent pas seulement les cernes sous les yeux, cela peut aussi causer d’autres problèmes de peau. Il peut, par exemple, endommager le collagène, la protéine qui maintient notre peau lisse et souple, ce qui favorise le vieillissement prématuré.

Ne pas beaucoup dormir peut aussi causer des maladies plus graves : crises cardiaques, arythmies cardiaques, hypertension, diabète, accidents vasculaires cérébraux. En outre, on estime que 90% des personnes souffrant d’insomnie peuvent souffrir de troubles associés, parfois non manifestes.

Dormir peu ou mal entraîne une détérioration de la mémoire : le sommeil aide à stocker et à consolider les données assimilées pendant la journée. Si nous ne nous reposons pas assez longtemps, notre cerveau n’est pas en mesure d’effectuer cette activité de façon satisfaisante.

Ne pas se reposer entraîne des processus de ralentissement cognitif : l’attention, la concentration et les capacités de résolution de problèmes diminuent. En outre, on éprouve des difficultés d’apprentissage.

Dormir moins de 6 heures par nuit vous prédispose davantage à souffrir de dépression :l’insomnie devient un terrain fertile pour l’apparition de formes de dépression et d’anxiété.

Le manque de sommeil diminue la libido : le désir sexuel est aussi lié au sommeil. Ne pas se reposer correctement entraîne une baisse de la libido. 

Chaque nuit, le corps a besoin de quelques heures de sommeil pour se détendre et restaurer son énergie. Que ce soit pour permettre à l’organisme de faire une pause ou de fonctionner de manière efficace, cet acte dont nous oublions parfois l’importance est fondamental au bien-être de chacun. Voilà pourquoi des nuits de sommeil incomplètes peuvent entraîner de sérieuses répercussions sur notre corps. Nos confrères du magazine Business Insider révèlent ce qui lui arrive lorsqu’on dort moins de 7 heures par nuit.

D’après le Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) récent publié par Santé Publique France, le temps de sommeil des Français serait passé à 6 heures et 42 minutes par nuit en moyenne, soit en dessous de la barre des 7 heures minimales recommandées pour une bonne récupération. Inquiétant et plus élevé que les années précédentes, ce constat révèle un déclin du temps et de la qualité du sommeil de la population française.

Cependant, ce phénomène n’est pas irréversible pour autant qu’il y ait une sensibilisation à propos de ses conséquences sur la santé. Ainsi, comprendre son action néfaste permet de reprendre de bonnes habitudes et de se fixer un minimum nécessaire de 7 heures de sommeil par nuit. 

Le manque de sommeil peut :

Entraîner une prise de poids

Le manque de sommeil augmente les fringales et mène souvent à de mauvaises décisions en matière d’alimentation. Favorisant les repas malsains et très riches en calories pour compenser un déficit énergétique au sein du métabolisme, il serait l’une des causes majeures d’obésité identifiées par des chercheurs de l’université du Texas.

Diminuer la concentration

Priver son corps du sommeil qui lui est nécessaire engendre un impact conséquent sur les facultés cognitives, notamment la mémoire et la concentration. Comme l’explique NHS UK, le manque de sommeil empêche le cerveau d’y voir clair lorsqu’il a besoin de se concentrer, et cela se ressent sur nos capacités à effectuer les tâches les plus simples. Cela s’observe généralement chez les jeunes qui enchaînent les nuits blanches en milieu universitaire.

Diminuer la libido

Responsable du désir sexuel, la testostérone est une hormone que le corps produit principalement pendant le sommeil. Ainsi, des heures de sommeil insuffisantes entravent sa production, menant à une libido plus faible. Cela s’appliquerait particulièrement aux dysfonctions érectiles qui impactent grandement l’épanouissement sexuel de l’individu. 

Entraîner la dépression

D’après un rapport publié par The Journal of Affective Disorders, des chercheurs auraient découvert que les insomniaques seraient deux fois plus susceptibles que des personnes au sommeil régulier de développer un état dépressif. Des études citées par le New York Times confirment ces observations et iraient même jusqu’à considérer le traitement de l’insomnie comme une avancée majeure dans le traitement contre la dépression.

Entraîner l’isolement et la solitude

Les personnes qui ne dorment pas assez sont plus susceptibles de se sentir seules et isolées des autres. Cela s’applique particulièrement aux jeunes qui se retrouvent pris au piège dans un cercle vicieux. En effet, le manque de sommeil affecte leurs relations sociales et les conséquences qui en découlent impactent leur capacité à dormir.

Augmenter le risque de maladies cardiovasculaires

Selon une étude, des chercheurs auraient observé que les personnes insomniaques ou ne dormant pas assez durant la nuit souffriraient d’une tension artérielle et d’un rythme cardiaque plus élevés. Il aurait également été remarqué que le manque de sommeil mènerait à une forte concentration de protéine C réactive qui représente un marqueur important de troubles cardiovasculaires. 

Mener à de l’irritabilité

Comme l’explique une étude menée sur des résidents en médecine, le manque de sommeil serait associé à une irritabilité croissante face aux événements auxquels ces derniers sont amenés à faire face au quotidien. D’après les chercheurs, des nuits incomplètes exacerberaient les réactions négatives et diminueraient l’impact d’événements positifs sur le cerveau.

Réduire l’efficacité de votre système immunitaire

C’est en se reposant que le corps permet à son système immunitaire de reprendre des forces afin d’agir de manière efficace. Il est donc évident que lorsqu’une personne ne profite pas d’un sommeil réparateur, les défenses du corps se réduisent instantanément. Selon une étude menée sur 42 participants, une réduction de la réponse du système immunitaire aurait immédiatement été observée après une nuit de sommeil incomplète. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.