Home / Buzz Fou / Une mère enterre son bébé vivant dans la foret car elle n’en veut plus

Une mère enterre son bébé vivant dans la foret car elle n’en veut plus

Anonnces

Kristina a un ange gardien qui veille sur elle. Elle vit maintenant avec son père et sa belle-mère qui l’aiment énormément plus que sa mère biologique. Heureusement, que cette histoire a une fin heureuse.

Si vous entendez ou que vous voyez un acte qui paraît être un abus envers un enfant, n’hésitez pas à contacter la police. C’est un devoir en tant qu’être humain et vers un autre être humain.

Les « boites à bébé », la polémique

Il y a quelques années, plusieurs pays européens comme l’Allemagne, la Suisse et l’Italie ont connu la réapparition du phénomène des « boîtes à bébé » ou autrefois appelé « Tours d’abandon » au Moyen Age.  Ces boîtes, qui se trouvent souvent près des églises, des hôpitaux et des rues très fréquentées, permettent aux parents en détresse d’abandonner leur nouveau-né  dans l’anonymat absolu.

Ce système en progression, a commencé à inquiéter les Nations Unies, qui le considèrent comme une violation du droit de connaître ses propres parents et ses propres origines. D’après la Convention relative aux droits de l’enfant, chaque enfant possède le droit de connaître et d’être élevé par ses parents, dans la mesure du possible. Or les bébés retrouvés dans ces boites ne peuvent pas avoir ce droit et cet abandon peut avoir de lourdes conséquences psychologiques tout au long de leurs vies. Le fait d’abandonner un enfant peut causer des souffrances et de troubles graves de l’attachement qui évoluent dans le temps.

Heureusement que notre petite Kristina a été retrouvé et qu’elle est maintenant entre de bonnes mains.

Si vous avez trouvé cette histoire touchante, n’hésitez pas à la partager autour de vous !

Check Also

ABANDONNÉE À 9 MOIS DANS UNE POUSSETTE, EMILIE RECHERCHE SES PARENTS

La jeune femme a été retrouvée abandonnée dans un landau, en plein aéroport. Emilie, qui ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *