Home / Buzz / Très agressif, envahissant et parfois mortel: le frelon asiatique se répand, «ils peuvent croître de manière exponentielle rapidement»

Très agressif, envahissant et parfois mortel: le frelon asiatique se répand, «ils peuvent croître de manière exponentielle rapidement»

Anonnces

Été et frelon asiatique ne rime peut-être pas mais l’insecte va conquérir plusieurs zones de Belgique pendant cette période. Les pompiers, eux, se préparent déjà.

Depuis son introduction accidentelle près de Bordeaux en 2004, le frelon asiatique n’a cessé de se répandre en Europe. Une progression folle de l’insecte à laquelle la Belgique n’a pu échapper. Depuis 2016, on retrouve des nids un peu partout en Wallonie et leur population ne cesse d’augmenter d’année en année. En Flandre, le frelon asiatique a été officiellement rencontré depuis 2017.

Et comme avant chaque été, les pompiers se préparent pour éradiquer cet insecte mangeur d’abeilles qui, s’ils se sentent menacés, sont très agressives et n’hésitent pas à s’attaquer à l’homme. « Nous essayons de trouver et de détruire des nids autant que possible dans la phase primaire, car s’ils ont cinquante reines dans leur nid secondaire, ils peuvent croître de manière exponentielle rapidement », explique à nos confrères Bas Verniest de la zone des pompiers de Gand

« Il s’agit de repérer et de détruire le frelon asiatique dès que possible »

Dans le nord du pays, ce sont déjà vingt nids qui ont été détruits cette année, comme le rapporte Het Laatste Nieuws. Une activité plus que nécessaire pour éviter que le frelon asiatique ne pullule. « Après l’hiver, la guêpe construit un nid principal, d’environ la taille d’un ballon de football, avec plus ou moins 500 à 1 000 habitants », explique à nos confrères Dries Laget du centre de recherche sur les abeilles de l’Université de Gand.

L’espèce, très envahissante, peut causer d’importantes nuisances à l’environnement -l’Europe demande d’ailleurs à chaque Etat d’empêcher sa propagation- et est à manipuler avec le plus grand soin puisqu’elle peut pulvériser un poison. « Il s’agit de repérer et de détruire le frelon asiatique dès que possible », poursuit Dries Laget. « À la fin de l’été, ils voleront à partir des ruches. Nous demandons de ne pas s’approcher de celles-ci car ils attaqueront en masse en cas de perturbation du nid. En ne faisant rien, vous ne serez pas dérangé. Mais si le frelon est dérangé, il peut réagir de manière agressive. Il y a beaucoup plus d’incidents mortels qu’avec d’autres espèces. En Espagne, il y a déjà des apiculteurs qui ont essayé de nettoyer un nid eux-mêmes et qui sont morts empoisonnés. »

Le spécialiste insiste également sur un point : le frelon asiatique ne doit pas être comparé à sa variante européenne. « Parce que plus il y a de frelons européens, moins les Asiatiques ont de possibilités de s’installer ici. C’est pourquoi nous devons être rapides, car en été, les guêpes se déplacent vers un nid secondaire. Il est haut dans les arbres, il est donc difficile d’y arriver. »

Les citoyens peuvent soumettre des signalements et suivre l’évolution du frelon asiatique sur https ://vespawatch.be/.

Check Also

Jean-Pierre Pernaut énervé se déchaîne sur l’état, c’est la guerre, il s’exprime une fois de plus!

Jean-Pierre Pernaut a passé une période de confinement particulière. Dès les annonces de confinement de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *