Actualités

Son compagnon lui crève les yeux et lui assène 12 coups de couteau, cette femme est entre la vie et la mort

Un homme aurait agressé sa compagne à coups de couteau, ce dimanche 8 mai, dans leur appartement situé à Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. Les cris de douleur de la victime ont alerté des voisins, qui ont contacté les secours. La jeune femme est dans un état critique.

« C’était un couple stable » affirme une source proche de l’enquête. Suite à l’agression d’une femme de 37 ans, Maïté, ce dimanche 8 mai, une enquête du Service départemental de police judiciaire du Val-de-Marne (SDPJ 94) a été ouverte, rapporte Le Parisien. L’auteur des violences serait son compagnon, Abderahim, 41 ans. Il l’aurait poignardée et lui aurait crevé les yeux. Maïté et Abderahim étaient en couple depuis une vingtaine d’années.

Son compagnon, agresseur présumé

Les voisins ont alerté les secours, après avoir entendu les cris de la victime. Maïté a alors été évacuée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris XIII) dans un état critique. Elle n’a toujours pas pu être entendue. Maïté et Abderahim ont quatre enfants, absents au moment des faits et aucun évènement précédent n’aurait pu laisser croire un tel déferlement de violence.

La trentenaire a été agressée à coups de couteau, en début d’après-midi, dans l’immeuble dans lequel elle vivait avec son compagnon, à Maisons-Alfort, dans le Val-de-Marne. Abderahim, l’agresseur présumé, aurait attaqué très violemment sa compagne, lui crevant les deux yeux et lui assénant au moins 12 coups à l’arme blanche. Il lui aurait aussi coupé l’oreille.

Les violences conjugales, une priorité

Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, ils trouvent la mère de famille gisante dans une mare de sang, au sol, mais consciente. Son pronostic vital est encore engagé. Abderahim a été menotté et placé en garde vue. Selon une source proche du dossier, Abderahim, en arrêt maladie depuis deux ans, aurait pu avoir « des problèmes psy« .

Pour Mary France Parrain, la maire (LR) de Maisons-Alfort, « il est urgent d’agir, de trouver des solutions pour que l’on empêche d’autres drames« .

Cette dernière s’est déclarée « très engagée sur les violences faites aux femmes« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.