Santé

La carence en fer vous rend fatigué et malade : 9 symptômes à identifier

Vous ressentez de la fatigue, de la pâleur, des maux de tête ou encore des vertiges, et si vous souffriez d’une carence en fer ! Se développant lorsque les apports nutritionnels sont bas par rapport aux besoins, cette carence nutritionnelle sera susceptible d’impacter les fonctions physiologiques ainsi que la santé. Pour mieux comprendre cette déficience, voici les symptômes à connaitre, selon Healthline.

Le fer est en grande majorité stocké dans l’organisme sous forme de ferritine. Toutefois, il enregistre des pertes journalières à compenser. Ainsi les enfants et les adolescents ont des besoins qui augmentent avec la croissance et les femmes notamment lorsqu’elles sont enceintes enregistrent un plus grand besoin en fer, nécessaire pour le développement du placenta et du fœtus.

Le fer a donc une grande importance dans la mesure où il permet de produire de l’hémoglobine, une protéine des globules rouges permettant de transporter l’oxygène dans le corps et plusieurs causes peuvent être à l’origine de cette carence. On peut de ce fait en dénombrer quelques-unes, dont la mauvaise alimentation, les régimes restrictifs, la maladie inflammatoire de l’intestin ou encore une perte de sang abondante.

Dans certains cas, même si la carence en fer peut être asymptomatique, les signes et les symptômes pourraient différer d’une personne à une autre en fonction de l’âge, de la gravité de l’anémie et de l’état de santé de chacun.

Voici 9 symptômes à prendre en considération

1. Une fatigue inaccoutumée

Les personnes déficientes présentent généralement une fatigue inhabituelle. Le corps qui souffre de carence en fer se manifestant par un faible apport en hémoglobine et donc moins d’oxygène, sollicite le cœur pour faire transporter plus de sang riche en oxygène. En conséquence, elles ont moins d’énergie et se sentent donc plus fatiguées.

2. Un teint pâle

Une pâleur de la peau est nettement visible lors d’une carence en fer. Et pour cause, l’hémoglobine responsable de la couleur rouge du sang étant faible, il en résulte une perte de la couleur rose saine. Cette pâleur pourrait affecter tout le corps ou encore être juste limitée à une zone comme le visage, les gencives ou l’intérieur des paupières comme le stipule la présente étude.

3. Un essoufflement

A l’instar de la fatigue, l’essoufflement est également dû à un apport faible en hémoglobine dans le corps. L’oxygène étant faible, le rythme respiratoire s’élèvera au fur et à mesure que le corps en réclame. D’où l’apparition du symptôme de l’essoufflement.

1 2 3Page suivante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.