Home / Buzz / Guy Bedos ne reconnaissait plus sa famille, ni lui même, ses derniers moments dévoilés par Jérôme Garcin

Guy Bedos ne reconnaissait plus sa famille, ni lui même, ses derniers moments dévoilés par Jérôme Garcin

Anonnces

Cela fait maintenant deux jours que Guy Bedos, nous a quitté, et les témoignages de sympathie ne cessent d’abonder dans la presse et sur les réseaux sociaux.

L’humoriste et acteur parti à l’âge de 85 ans, laisse derrière lui en plus de ses deux enfants, une nuée d’admirateurs qui pleurent aujourd’hui, celui qui les avait tellement fait rire. Bien qu’il ait mis un terme à sa carrière depuis 2013, les fans de l’artiste ne l’ont jamais oublié. Déjà à l’époque, le public s’était étonné de cette mise en retrait, de la vie artistique mais aujourd’hui certaines révélations laissent à penser que, déjà à l’époque, les prémices de la maladie qui l’ont emportée, naissaient peu à peu.

Car selon certaines sources, Guy Bedos serait mort des suites de la maladie d’Alzheimer, ce mal qui vous enlève peu à peu la mémoire, si nécessaire à un artiste. Récemment, les révélations de Jérôme Garcin, sur les derniers moments de vie de la légende de l’humour, n’ont pas réellement été une surprise, pour ceux qui sont intéressés par la vie de Guy Bedos. Dans son message sous forme de monologue, Jérôme Garcin confirme le verdict de la maladie qui touchait Guy Bedos :

“ il ne reconnaissait plus les siens, ni lui-même. À l’âge où seul le passé étaye les corps épuisés, la consolante satisfaction d’avoir accompli tous ses rêves lui fut donc refusée  » disait Jérôme Garcin en forme d’hommage.  » Je n’attendrai pas d’être gâteux, d’être une charge pour tout mon entourage j’ai décidé de décider moi-même de mon départ  » disait lui Guy Bedos dans une interview, Si à ce jour nous n’avons aucune information sur les circonstances précises de la mort de l’artiste, ses déclarations dans Nice-Matin, il y a quelques années, laissaient déjà sous-entendre, que jamais l’homme au caractère si fort, n’aurait jamais accepté de devenir un poids pour sa famille et pour ses amis, et de ne plus être libre totalement de sa pensée, de ces faits, de ces gestes. Homme de cœur et homme engagé, Guy Bedos mettait la liberté aux dessus de toutes les autres valeurs.

Libre d’aimer, libre de vivre, et surtout libre de penser lui, qui ne s’est jamais caché de ses opinions politiques, homme de gauche et fervent défenseur de l’égalité entre les hommes, emporté par une maladie probablement qui lui enlevait son histoire et l’empêchait de reconnaître les siens, Guy Bedos n’aura pas pu dire au revoir à son ami Jean-Loup Dabadie parti, quelques jours avant lui.

Suite de l’article page suivante =========>

Check Also

Jean-Pierre Pernaut énervé se déchaîne sur l’état, c’est la guerre, il s’exprime une fois de plus!

Jean-Pierre Pernaut a passé une période de confinement particulière. Dès les annonces de confinement de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *