Home / Buzz / Élisa Pilarski : Il se peut qu’il n’y est qu’une seule personne coupable

Élisa Pilarski : Il se peut qu’il n’y est qu’une seule personne coupable

Anonnces

Trois mois après la mort violente d’Élisa Pilarski, une jeune femme de 29 ans enceinte de 6 mois, dans l’Aisne (France), on ignore toujours quel chien a mordu mortellement la victime, alors qu’une chasse à courre était organisée à proximité.

Les résultats d’ADN sont attendus ce mois-ci. L’enquête vise à savoir quel chien est responsable de la mort de la jeune femme, alors que les propriétaires des différents animaux se renvoient la responsabilité du drame.

Presque trois mois après la mort atroce d’Élisa Pilarski, 29ans, en forêt de Retz (Aisne), la vérité n’a toujours pas éclaté, comme l’écrivent nos confrères du Courrier Picard.

Par quels chiens cette femme enceinte de 6 mois a-t-elle été tuée ? Des tests ADN sont menés sur 67chiens soupçonnés : 62 de l’équipage du Rallye la Passion, qui chassait en forêt ce jour-là, et les cinq de la victime et de son concubin dont Curtis, celui qu’elle promenait ce jour-là.

Les résultats, qui devraient être connus dans le courant du mois, sont vivement attendus. Les propriétaires des chiens, eux, n’ont pas attendu les résultats de l’enquête pour se dédouaner de toute responsabilité.

Si bien que dans cette sordide affaire, où beaucoup de défenseurs de la cause animale prennent fait et cause pour Curtis, et où les anti-chasse à courre mettent en cause les chiens de meute, des avis bien tranchés fleurissent sur les réseaux sociaux. Mais l’enquête de la police judiciaire de Creil, que l’on imagine approfondie, n’est pas terminée.

Suite de l’article & interview =========>

Check Also

Emmanuel Macron : la dépense importante qu’il vient de faire pour l’Élysée.

Emmanuel Macron : Chaque année, l’Élysée ouvre ses portes, pour le plus grand bonheur des ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *