Home / Buzz / Une ancienne infirmière avoue que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés nés vivants dans des chambres pour mourir

Une ancienne infirmière avoue que l’hôpital où elle travaillait envoyait des bébés nés vivants dans des chambres pour mourir

Northam dans la tourmente

« Dans ce cas-là, le nourrisson est mis au monde et sera réanimé si les parents le désirent. Ensuite, une discussion aura lieu entre les médecins et la mère » déclare le gouverneur de Virginie. Des propos qui ont tout de suite entrainé une levée de boucliers parmi les élus républicains. 

« Les démocrates sont devenus le parti des avortements tardifs, des impôts élevés, des frontières ouvertes et du crime » a tweeté le président Donald Trump. Des accusations auxquelles l’intéressé a répondu d’un revers de main. « J’ai voué ma vie aux enfants et toute insinuation est honteuse et écœurante » a martelé le gouverneur sur les réseaux sociaux.

Avortement : un impact psychologique 

Qu’elles que soient nos convictions concernant l’interruption volontaire de grossesse (IVG), cet acte n’est pas sans conséquences sur l’état émotionnel de la femme et du couple. Si quelquefois cette procédure peut être ressentie comme un soulagement, il n’est pas rare que certaines femmes soient prise d’un chamboulement psychologique inhérent à cette décision.

Un sentiment de culpabilité et de regrets peut être présent, et ce , même en cas de grossesse ultérieure. Des cellules d’accompagnement sont prévues pour soutenir les femmes ayant pris volontairement la décision d’interrompre leur grossesse.

Check Also

Voici ce que révèle la forme de votre nez sur votre personnalité

Pour déceler les caractéristiques d’un individu, on peut avoir recours à une analyse profonde de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *