Home / Buzz / Grippe aviaire H10N3 : un premier cas humain officiellement détecté en Chine

Grippe aviaire H10N3 : un premier cas humain officiellement détecté en Chine

En Chine, un premier cas humain de la grippe aviaire H10N3 a été confirmé chez un patient de 41 ans. Selon les autorités chinoises, « le risque de diffusion à grande échelle est extrêmement faible« . Voici ce que l’on sait !

Chine : un cas humain de grippe aviaire H10N3 confirmé

Alors que la grippe aviaire H10N3 touche habituellement les oiseaux, la Chine a annoncé ce mardi 1er juin qu’un premier cas venait d’être confirmé chez l’humain dans la province de Jiangsu. Le patient malade est un homme de 41 ans. Il s’était présenté dans un hôpital de Zhenjiang, dans l’est du pays, le 28 avril dernier. Ce dernier a été hospitalisé pour une forte fièvre et d’autres symptômes légers, et les médecins ont conclu un mois plus tard qu’il était atteint de cette pathologie, a indiqué le ministère de la Santé. D’après les dernières informations, le patient pourrait bientôt sortir de l’hôpital.

Par ailleurs, les autorités sanitaires de la province de Jiangsu ont, par précaution, testé l’ensemble des cas contacts. Ils n’ont décelé aucun autre cas atteint de la grippe aviaire H10N3.

Peu de danger pour l’être humain ?

Si aucune précision n’a été fournie concernant les circonstances de la contamination du patient, « le risque de diffusion à grande échelle est extrêmement faible » chez les humains, a indiqué le ministère de la Santé. La souche H10N3 serait également peu virulente chez les volailles, c’est-à-dire peu susceptible d’entraîner une maladie, à l’inverse du virus H1N1 découvert il y a maintenant plusieurs années. Il y a quelques mois, c’est une autre souche de grippe aviaire avait été découverte avec notamment plusieurs cas détectés en Russie.

Check Also

Zahia fait tomber le haut et en dévoile beaucoup, on voit tout, un air de ressemblance avec une star du cinéma français

Zahia partage un cliché qui, comme toujours, est loin d’être passé inaperçu. Superbe, la jeune ...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *