Home / Buzz / 30+ Secrets que des hôtesses de l’air ont partagé et que les passagers ne connaissent pas

30+ Secrets que des hôtesses de l’air ont partagé et que les passagers ne connaissent pas

Anonnces

avais-tu que trouver un poste d’hôtesse de l’air ou de steward dans les meilleures compagnies aériennes du monde était particulièrement difficile ? C’est plus compliqué que d’obtenir une place dans les universités les plus importantes du monde, par exemple ! Pour un seul poste, il y a environ 200 candidats, et seulement 1% pourra accéder à l’entretien d’embauche. À titre de comparaison, à Harvard, le pourcentage des chanceux acceptés est plus élevé… Mais en fait, que sais-tu exactement de cette profession et de la vie quotidienne de ces personnes qui vivent la plupart du temps dans le ciel ?

Sympa a rencontré quelques membres d’équipage de cabine qui ont volontiers accepté de parler des avantages et des inconvénients de leur travail. Ils ont partagé avec nous quelques astuces géniales (raison de plus pour lire cet article jusqu’à la fin).

Il y a plusieurs manières d’entrer dans le métier. Certains suivent des formations à leurs frais et essaient ensuite de trouver un poste dans une compagnie aérienne. D’autres se rendent tout d’abord aux entretiens d’embauche et signent un contrat pour ensuite suivre une formation payante, sachant que la compagnie leur offre aussi une bourse. Après tout ce processus, les membres d’équipage doivent travailler un certain nombre d’années avant de pouvoir changer d’employeurs, à moins de payer une sorte de “pénalité”.

Lorsque les hôtesses de l’air commencent à travailler, elles signent un contrat dans lequel elles s’engagent à ne pas prendre de congé maternité pendant les trois ans à venir.


Elles sont payées à l’heure, et reçoivent une rémunération supplémentaire selon l’endroit où elles voyagent. Les heures de vol Madrid-Barcelone ne rapportent pas la même somme que les heures Frankfurt-Sophia. Mais il est impossible de choisir uniquement des vols au tarif élevé : les compagnies aériennes gèrent le temps de leurs employés de manière à ce qu’ils aient tous le même accès aux vols, qu’ils soient bien payés ou un peu moins.


En moyenne, chaque mois, un membre d’équipage passe près de 90 heures dans un avion. Chaque compagnie aérienne a sa propre définition d’une heure de vol : certaines commencent à compter dès le moment où les moteurs se mettent en marche, tandis que d’autres ne débutent que lorsque l’avion décolle.


Dix-huit jours par mois, tu es obligé de rester près de l’aéroport pour le cas où l’on t’appelle au dernier moment pour t’affecter à un vol en urgence. C’est notamment le cas les week-ends et les jours fériés, lorsque le volume de travail augmente. Cela dit, les 12 jours qui restent, tu peux profiter d’un repos bien mérité.


Dans certaines compagnies aériennes, les hôtesses de l’air se présentent et accueillent les passagers en portant des chaussures à talons, mais elles les enlèvent pendant le vol afin de respecter les règles de sécurité.

  • Les membres d’équipage emportent fréquemment leur propre nourriture, même si après le vol, lorsqu’ils sont dans leur hôtel, les compagnies aériennes paient leur repas et leur transport. Certains employés achètent des souvenirs ou se promènent dans la ville, tandis que d’autres préfèrent faire des économies. À la fin du mois, cela permet de mettre pas mal d’argent de côté.
  • Une fois tous les six mois, tu dois aller chez le médecin afin que celui-ci t’autorise à voyager. C’est un examen médical normal, mais tu dois quand-même te faire voir par un ophtalmologue, un dentiste, un dermatologue, et tu dois te faire faire des radiographies du thorax, des sinus ainsi que des analyses de sang pour déceler des maladies telles que le HIV, la fièvre typhoïde, la syphilis, l’hépatite B et C. Les personnes qui ont subi des opérations ou qui sont atteintes d’une maladie chronique ne sont pas admises.
  • Tu dois te faire vacciner régulièrement, autrement, tu ne peux pas travailler.
  • La taille est importante tout simplement parce qu’il faut pouvoir accéder aux compartiments qui se trouvent au-dessus des sièges. L’indice de masse corporelle est aussi très important, car il permet d’évaluer la bonne santé des employés. C’est la raison pour laquelle des hôtesses de l’air trop minces ou avec du surpoids ne sont pas acceptées.
  • Si un membre d’équipage souffre du mal de mer, il peut trouver un moyen d’y remédier. On peut entraîner son système vestibulaire lors de formations spécifiques. Pour ce faire, il faut utiliser une chaise tournante et osciller de droite à gauche pendant une minute, puis de gauche à droite. Il faut répéter cet exercice tous les jours pendant un mois, ou jusqu’à ce que le problème soit résolu.
  • Dans certains pays, les hommes ne peuvent pas faire partie de l’équipage s’ils n’ont pas fait leur service militaire au préalable. Si une personne a évité de le faire en payant un médecin afin d’obtenir un certificat disant qu’il avait les pieds plats, par exemple, ou une difficulté médicale l’empêchant de faire son service, il ne sera pas non plus recruté en tant que steward.
  • Si un employé porte son uniforme, lorsqu’il est en pause ou après ses heures de travail, il peut entrer dans un café avec. Il est interdit de le porter à tout autre moment de la journée et de se promener avec.

Suite de l’article ===============>

Check Also

Les parents perdent souvent le sommeil parce qu’ils se préoccupent encore pour leurs enfants déjà adultes d’après une étude

On dit que l’amour des parents pour leurs enfants est indestructible. Oui, lorsqu’on a un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *