Home / Buzz / 13 Règles de la vie des Japonais qui sont inimaginables pour les Européens

13 Règles de la vie des Japonais qui sont inimaginables pour les Européens

Anonnces

La culture japonaise peut paraître étrange. Si un jour tu as la chance d’aller au Japon, il faudra que tu sois prêt à accepter les règles locales : ne pas aller chez les gens, ramener les ordures à la maison et ne pas te moucher devant les autres. Et si tu es végétarien, tu auras du mal à trouver à manger.

Sympa a comparé le mode de vie des Européens à celui des Japonais : on dirait qu’il s’agit de deux univers parallèles qui ne se croiseront jamais.

Les Japonaises ne se teignent pas les cheveux

Il y a quelques années, les filles japonaises, comme les Européennes, coloraient leurs cheveux en brun ou faisaient des mèches, mais aujourd’hui, il est à la mode de garder sa couleur naturelle. Les élèves et les étudiants doivent avoir les cheveux de couleur naturelle. S’ils sont noirs, il faut présenter des preuves, par exemple, montrer ses photos d’enfance.

En ce qui concerne la coloration des cheveux de couleurs vives, seuls les fans de mangas et de cosplay franchissent le pas.

Il n’est pas commun d’inviter des amis à la maison

Au Japon, inviter quelqu’un chez soi, même un ami proche, est considéré comme quelque chose d’exceptionnel car les habitants de ce pays sont assez réservés. Tous les rendez-vous sont fixés dans des lieux publics. Les Japonais ne vont pas chez leurs amis juste comme ça : pour toute visite, il doit y avoir une bonne raison.

Personne ne mange en marchant

Les Japonais ont un culte de la nourriture : manger, c’est sacré, et personne ne prend son déjeuner en marchant. Il n’est pas commun de manger dans les transports publics sauf lors d’un voyage en train.

Klaxonner dans les embouteillages est considéré
comme grossier

Même dans les embouteillages les plus denses au centre de Tokyo, on n’entend pas de klaxons. Dans les bouchons, les conducteurs restent polis et patients et essaient de ne pas déranger les autres. Les Européens évacuent au contraire souvent leur stress en insultant et en klaxonnant les autres.

Il est presque impossible d’être végétarien au Japon

La cuisine locale n’est pas adaptée aux végétariens. Presque tous les plats contiennent des ingrédients d’origine animale. Même des nouilles ordinaires sont souvent cuites dans du bouillon de viande, et si le plat semble végétarien, un animal a tout de même probablement été utilisé lors de sa préparation.

Un simple rhume peut agacer les Japonais

Au Japon, se moucher devant les autres est très mal perçu et considéré comme un manque de respect. La personne qui a un rhume doit obligatoirement porter un masque. Dans la culture locale, il est tout à fait normal de renifler en public.

Pas de repos après le travail

Les Japonais sont très occupés et n’ont pas la possibilité de faire une activité qu’ils aiment, de pratiquer un sport ou de voyager. S’ils travaillent bien, c’est-à-dire environ soixante heures par semaine, ils n’ont tout simplement pas de temps libre. En Europe, la plupart des gens ont la possibilité de profiter de leurs soirées.

Les Japonais n’aident pas les autres à faire leur travail

Au Japon, il ne faut pas faire le boulot des autres car c’est le travail qui fait d’une personne un membre important de la société. Si tu nettoies la table à la place du serveur ou que tu ranges ta chambre à la place de la femme de ménage, cela peut être considéré non comme une envie d’aider, mais comme une tentative d’occuper leur poste.

Pas de poubelles

À Tokyo, il n’y a presque pas de poubelles : les habitants jettent les ordures en tas qui sont ensuite ramassés par des services de nettoyage. Cela est lié au fait qu’au début des années 2000, elles étaient souvent minées et causaient des morts.

La plupart des Japonais préfèrent ramener leurs déchets chez eux pour les trier. Puisque les gens ne fument que dans des espaces dédiés, le problème des mégots jetés dans la rue n’existe pas.

Les Japonais font attention au moindre détail

Les Japonais remarquent tout (un signe de la main, un regard ou un ton différent de la voix) et posent tout de suite la question :  » Tout va bien ? « . Ils ont également la capacité d’anticiper les questions.

Une femme étrangère peut essayer pendant longtemps de prouver son amour à un homme japonais, mais il ne comprendra qu’elle l’aime vraiment que si elle lui prépare du thé avec un soin particulier ou lui propose un plateau de fruits joliment coupés spécialement pour lui. Le fait qu’elle ait quitté son pays, sa famille et ses amis pour le rejoindre n’est pas considéré comme une preuve d’amour.

Les femmes sont moins payées

L’idée de patriarcat est très développée dans le pays. Elle n’est pas officiellement soutenue mais tout le monde pense que les femmes sont censées s’occuper de la maison et de la famille. Si elles choisissent de poursuivre une carrière professionnelle, elles doivent accepter le fait d’être moins payées que les hommes pour le même travail. Par conséquent, certaines jeunes filles créent leur propre entreprise et établissent leurs propres règles.

Cependant, la situation peut être bien différente : après le mariage, c’est la femme qui prend le pouvoir. Elle contrôle tout, même la somme d’argent de poche de son mari. Il est très répandu de virer le salaire du mari sur le compte de son épouse qui ne travaille pas.

La tradition d’aller boire un verre avec son patron

Aller au bar avec son patron est devenu une tradition au Japon. On pense que cela permet de renforcer l’esprit d’équipe. Ainsi, les employés se sentent un peu obligés de participer à de telles sorties pour garder de bonnes relations avec leurs collègues, ce qui est très important pour les Japonais.

Si quelqu’un ne veut pas sortir, personne ne l’obligera, mais il faut penser à refuser l’invitation en respectant toutes les règles de l’étiquette pour ne pas offenser l’employeur qui invite tout le monde à s’amuser à ses frais.

Les heures supplémentaires ne sont pas rémunérées

S’il faut faire des heures supplémentaires, un Japonais restera au bureau sans émettre aucune objection. Le salaire d’un employé peut être augmenté en fonction de la durée de travail dans l’entreprise, mais pas en fonction de son mérite. Par conséquent, on peut recevoir soit une nouvelle tâche à accomplir chaque jour, soit passer deux jours à en accomplir une seule. La plupart des entreprises choisissent la deuxième option.

Alors, connaissais-tu toutes ces particularités ?
Et toi, pourrais-tu vivre en respectant ces règles ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Check Also

Chantal Nobel : la star de “Chateauvallon” méconnaissable.

Que devient aujourd’hui la star de cette saga familiale culte ? Chantal Nobel : la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *